Les conditions idéales de pratique du longe-côte

Les conditions idéales de pratique du longe-côte

Principe de base d’un site de marche aquatique

Le principe de base pour la pratique du longe côte est de trouver un endroit où le fond est relativement régulier. De plus, le fond doit être stable et il doit être facile de marcher sur celui-ci.
Il est difficile de dire qu’il existe un site idéal. En effet, les conditions de pratiques recherchées vont dépendre des attentes, objectifs et capacités de chacun. Il existe également un paramètre que nous ne maîtrisons pas qui est l’influence météorologique. En revanche, vous trouverez ci-dessous des éléments d’analyse.

Terrain idéal pour le longe-côte

Le terrain le plus propice à la pratique du longe côte est le sable. Une plage étendue permet de marcher pendant un certain temps sans avoir besoin de faire demi-tour régulièrement. Outre l’intérêt de pouvoir pratiquer sur une longue distance, avoir une étendue d’eau à perte de vue a également un effet très bénéfique sur le moral.
Cependant, il est également possible de pratiquer sur des espaces plus réduits, notamment dans des criques ou entre deux zones rocheuses, ce sera l’occasion de diversifier son type de marche en alternant des séries d’effort avec des périodes de récupération notamment.

Importance de la pente

L’inclinaison de la pente a également toute son importance. En effet, il est nécessaire de privilégier des sites offrant une pente douce. Cela permet de pratiquer en groupe sans avoir besoin de se suivre en file indienne. Cela offre également à chacun le choix de hauteur d’eau dans laquelle il veut évoluer. Certains choisissent de progresser avec de l’eau à hauteur de taille quand d’autres vont chercher plus de résistance en marchant dans une eau à hauteur d’aisselles.

Cadre réglementaire du longe-côte

Le cadre réglementaire impose que la pratique s’effectue dans la bande des 300 mètres. La fédération française de randonnée qui régit cette activité sportive ainsi que l’association Les Sentiers Bleus travaillent ensemble sur ce sujet. Elles ont recensé et définit des sites où la pratique du longe côte est possible. Les lieux de pratiques correspondent à des plages reconnues. Les difficultés y ont été analysées et référencées aux différentes phases de marée. Exception faite de la côte méditerranéenne, le phénomène des marées concerne tout le littoral français. Il est donc indispensable d’en tenir compte lors du choix du lieu de la séance.

Lors d’une sortie qui ne serait pas encadrée par un animateur diplômé compétent, il est essentiel de se renseigner sur le lieu choisi. Par exemple, vous pouvez consulter le site de la fédération avant votre sortie. Si vous êtes déjà sur place, vous pouvez demander conseil auprès des autorités locales compétentes telles que les maîtres-nageurs sauveteurs.

Laisser un commentaire