Portrait de longeuse : Adeline Danre, vice-présidente et animatrice longe-côte engagée !

Portrait de longeuse : Adeline Danre, vice-présidente et animatrice longe-côte engagée !

Le longe-côte pour Adeline c’est un sport à part entière, c’est un engagement bénévole fort au sein du CNPK, mais c’est aussi une très belle histoire de famille qui se vit aussi à l’international.

Adeline Danre, 50 ans, assistante maternelle dans sa vie professionnelle et vice-présidente et animatrice longe-côte au Club Nautique Portsall Kersaint dans sa vie associative.

Comment a commencé l’aventure longe-côte au CNPK ?

L’aventure marche aquatique côtière commence en septembre 2013 au sein du club afin de diversifier les activités du club de voile. Face à l’engouement des personnes du club face à cette activité, ce dernier se rattache à la Fédération Française de Randonnée en septembre 2015.  Deux personnes partent en formation : animateur marche aquatique côtière et je deviens référente club marche aquatique. Actuellement, le club compte sur 7 animateurs et 13 assistants reconnus au sein du club dont 5 en formation animateur.

Deux de vos enfants pratiquent également le longe côte, c’est vous qui les avez entrainés dans l’aventure ou elles y sont venues d’elles-mêmes ?

C’est un sport que l’on pratique désormais en famille toutes les semaines.

Mes filles aimant l’eau, 7 et 5 ans de natation, pratiquant la voile, je leur ai proposé l’activité. Au début elles ont eu du mal à trouver l’intérêt de marcher dans l’eau : « sport de mémère » « c’est réservé aux vieux »… Elles sont finalement venues essayer sur une séance un peu sportive pour faire « plaisir à maman ». Puis, elles accrochent, leurs réticences disparaissent. Elles apprécient l’ambiance même si les personnes sont plus âgées. Elles découvrent un sport non traumatique pour les articulations et trouvent une façon de se renforcer musculairement, travaillent leur endurance pour leurs autres sports pratiqués : la voile et le basket. C’est un sport que l’on pratique désormais en famille toutes les semaines.

Au vue de l’ampleur de l’activité, je décide de faire la formation d’animateur. Amandine me suit dans cette nouvelle aventure. Pour Charlotte, la formation viendra un peu plus tard étant en formation monitrice de voile.

Comment se passe au quotidien le partage d’une passion au sein de la famille ?

Une fierté d’avoir partagé ce podium avec ma fille

Pour nous, en tant qu’animatrice longe côte, c’est d’abord de partager les séances toutes les semaines avec les adhérents du club : préparation des séances (météo, planning, choix de la plage suivant les marées…). C’est aussi de partager des séances familiales dès que l’on en a la possibilité.

Le partage de cette passion se vit au quotidien mais aussi sur les années ayant pour objectif la réalisation d’un parcours national puis international.

Adeline Danre

En 2016, le championnat de France a lieu à Erquy. Le CNPK décide d’y participer pour découvrir la compétition de marche aquatique. J’accompagne en tant que « coach » les 6 compétiteurs. Quelle frustration de ne pas me battre dans l’eau moi-aussi ! A l’issue de ce championnat, Amandine obtient le titre de Championne de France Sénior au 100m. Débute alors le côté compétitif au niveau de club. Avec Amandine, on devient moteur du groupe.

En 2018, suite au championnat de France aux Sables d’Olonne, Amandine, grâce à son 2ème titre de Championne de France sénior, est conviée comme ambassadrice Française, à l’Aqua Walking International, compétition internationale, à Alassio en Italie. Nous découvrons de nouvelles épreuves : le All Two 400m en binôme et le Super Eighties Slalom individuel de 100m avec pagaies avec élimination directe, avec des entrées et sorties de plage. Le côté spectaculaire qui s’offre aux spectateurs est une belle image du sport : côté duel, entrées et sorties de plage avec ces chutes éventuelles…

Amandine remporte 2 médailles : l’argent en binôme et l’or en individuel. Nous découvrons cette compétition : l’ambiance, le partage d’un même sport et l’ambiance entre différentes nations, nouvelles épreuves, des encouragements, la bonne humeur… C’est le début de nouvelles aventures.

Le projet de faire une équipe avec Amandine se dessine et muri pour l’international et le France.

C’est beau et gratifiant de partager une complicité, une même passion.

Avec Amandine, nous décidons d’ouvrir nos horizons vers la compétition internationale en participant au tour Aqua Walking International 2019. Il faut envisager les voyages et surtout le financement qui reste entièrement à notre charge.

En 2019, pour le championnat de France à Barcarès, nous sommes en quinte. Belle expérience partagée avec des personnes du club. A l’international, Amandine vit Rosas seule en Espagne. Nous nous engageons à Bizerte, Tunisie, en binôme et individuel. Première compétition en binôme quelle fierté ! C’est un des plus beaux souvenirs !! Partager une épreuve sportive avec sa fille dans une compétition. C’était pour moi ma première expérience sur ce type d’épreuve. Amandine m’a soutenu, encourager et emmener jusqu’au bout. En individuel, nous obtenons toutes les deux une 3ème place dans nos catégories respectives. Cela nous motive et prochain défit Alassio Italie.

Alassio, Italie, deuxième compétition en binôme, le stress ! Finalement, nous avons la chance de nous battre pour une place sur le podium. Ce ne sera pas pour la 1ère, ni la 2ème mais pour la 3ème place. Une motivation s’empare de nous et nous donne la force d’obtenir ce podium. Une fierté d’avoir partagé ce podium avec ma fille.

En décembre 2019, nous avons la possibilité de partager une nouvelle expérience : Paris Longe côte Indoor à Paris au salon Nautic 2019 (Compétition dans un bassin). Rencontre avec les 32 meilleurs longeurs de France. Encore une belle aventure !!

Toutes ces expériences autour d’une même passion sportive ont été très enrichissantes. Elles renforcent les liens familiaux. C’est beau et gratifiant de partager une complicité, une même passion. On vit des moments inoubliables : fou rire, engueulade, bonheur, entraide, solidarité, victoire, défaite, fatigue intense, pleurs… Nous nous accordons des objectifs communs. On amène différents points de vue. Nous travaillons sur l’écoute des uns et des autres.

Quel est votre plus beau souvenir de longe-côte ?

Il n’y a pas un beau souvenir mais 2 beaux souvenirs. Le tout premier c’est d’avoir longé avec mes deux filles Amandine et Charlotte, de partager un moment « magique », une même passion. Que chacune d’entre nous emmène la tierce. Des moments de partage qui sont exceptionnels. Le deuxième, c’est le partage d’un podium avec Amandine. C’est une fierté en famille, la concrétisation d’un travail d’équipe familial.

Les prochains championnats de Bretagne auront lieu à Ploudalmézeau, à domicile, qu’attendez-vous de cette compétition ?

Que ce championnat de Bretagne soit une belle aventure partagée avec tous les longeurs bretons.  C’est passer des moments de convivialité, de partage, de chalenge dans la bonne humeur avec d’autres longeurs de clubs différents. De faire toujours plus de résultats personnels et en famille. Offrir aux spectateurs une belle image de ce sport pas encore bien connu.

Quel message souhaiteriez-vous communiquer à nos lecteurs ?

C’est un sport entier et complet trop peu connu mais aussi mal jugé.

C’est une belle aventure de pratiquer ce sport intergénérationnel en famille, entre amis ou le partager avec d’autres. Merci à l’inventeur de ce sport Thomas Wallyn.

N’hésitez pas à vous lancer, dépassez les aprioris. Les bienfaits sont nombreux que ce soit au niveau psychologique, social ou corporel. C’est une façon de se libérer des angoisses quotidiennes, du stress, de la pression. On fait de belles rencontres, on discute, on rigole. On ressent aussi le bien être corporel avec un travail d’équilibre, de résistance, de détente, de renforcement musculaire. Y sont associés les bienfaits vasculaires, cardio etc.

C’est un sport entier et complet trop peu connu mais aussi mal jugé. Une évolution de la discipline est en marche tant au niveau du développement que sur ce qui existe déjà. Je souhaite que le côté convivial, amical soit toujours présent.

Nous avons un sport le longe-côte qui apporte de nombreux bienfaits, faisons le découvrir !!

Adeline Danre dans le longe-côte c’est :

  • Un esprit compétiteur.
  • Une longeuse qui aime le côté sociable de ce sport.
  • Une vice-présidente et animatrice de marche aquatique engagée.
  • Une histoire personnelle et de famille.

Photos : ©Yves Beguier IAW/International Aqua Walking Tour 2019 à Alassio

La publication a un commentaire

  1. GIRARD Sylvie

    Très belle présentation sportive du longe côte, que toutes les générations peuvent pratiquer

Laisser un commentaire