Comment améliorer ses performances sportives grâce au longe-côte ?

Comment améliorer ses performances sportives grâce au longe-côte ?

Le longe-côte est l’activité principale d’une majorité de ses pratiquants. Cependant, il est beaucoup utilisé en complément d’autres sports à cause de ses nombreux bienfaits. La plupart des sportifs ont pour objectif de maximiser leurs performances. En effet, tous les plus grands sportifs que nous connaissons pratiquent un sport en parallèle de leur sport d’origine. Le longe-côte en est la preuve ! Il a été créé par Thomas Wallyn, un entraîneur d’aviron à la recherche d’une nouvelle technique de musculation plus douce pour ses rameurs. Il voulait cibler les muscles non moteurs chez les rameurs pour éviter un déficit musculaire dans certaines zones du corps. De là, est né le longe-côte, un sport à part entière mais qui peut être un bon complément à d’autres sports. Plusieurs raisons expliquent cela :

Le milieu naturel dans lequel il se pratique

Longe-côte

Tout d’abord, il est important de rappeler que le Longe-côte se pratique dans l’eau de mer. Tous les pratiquants, peu importe leur sport d’origine, pourront donc bénéficier des bienfaits de ce milieu aquatique sur leur corps. Cette eau a un effet positif sur plusieurs éléments du corps humains :

  • Le système nerveux (Effet relaxant, libère des tensions physiques et psychologiques.)
  • Le rythme cardiaque
  • La circulation sanguine (Améliore le retour sanguin et donc l’oxygénation des muscles, ce qui diminue les douleurs musculaires.)
  • La peau (Hydrate, favorise la cicatrisation, lutte contre les bactéries responsables de l’acné, débarrasse des toxines, etc.)
  • Le système respiratoire (l’air marin est plus riche en oxygène et plus pauvre en Co2, l’air iodé est un décongestionnant naturel des voies respiratoires et les molécules d’eau de mer nettoient les voies aériennes.)
  • Les articulations, cartilages, ligaments, tendons (La diminution de l’effet de l’attraction terrestre dans l’eau les soulage.)
  • Les muscles (La diminution des douleurs musculaires.)

Ce milieu conditionne la pratique du longe-côte à travers plusieurs points :

  • Dans ce milieu, l’effort de l’avancement y est grand car la résistance de l’eau est 25 fois supérieure à celle de l’air. Cela rend cette activité d’autant plus physique pour les sportifs.
  • Pour avancer dans l’eau, il est nécessaire de se servir de nos membres supérieurs, ce qui offre une mobilisation active de ces derniers.
  • La température froide de l’eau et ses mouvements incessants entraînent une contraction des muscles du tronc (gainage) afin de maintenir la stabilité.
  • Le milieu aquatique entraîne une correction de notre équilibre nécessaire à cause des mouvements de l’eau en surface et en profondeur. Cela améliore votre équilibre !
  • La pression hydrostatique sur les veines superficielles, la pression plantaire et l’activité musculaire procurés par la mer offrent un meilleur retour veineux.

Un complément pour vous muscler

Le longe-côte permet de muscler le corps des sportifs tout en douceur. Cela est possible car dans l’eau, notre corps subit moins la force de l’attraction terrestre. L’apesanteur que procure ce milieu aquatique permet de ne pas trop forcer sur les articulations. De ce fait, même les personnes âgées ou en rééducation peuvent pratiquer une activité physique tout en se musclant sans abimer leurs articulations. Cette activité muscle en douceur plusieurs parties du corps :

  • Les Bras
  • Les épaules
  • Le fessier
  • Les mollets
  • Le dos

Ce sport fait travailler 90% des muscles du corps humain. Si vous voulez éviter un déficit musculaire sur certaines zones de votre corps, Thomas Wallyn vous a trouvé la solution ! Ce n’est pas pour rien qu’il s’est servi du longe-côte pour entrainer l’équipe de France d’aviron. Il voulait éviter un déficit musculaire au niveau de certaines zones du corps que l’aviron ne faisait pas travailler. Une solution agréable pour augmenter votre masse musculaire. La capacité de ce sport à faire travailler la quasi-totalité des muscles peut en faire un précieux allié pour l’échauffement. Bien entendu, ce type d’échauffement est pratique uniquement pour les sports se déroulant non loin de la mer tels que le beach volley, le surf, la course à pied, le kayak, le padle etc.

Une séance de décrassage idéale

Le longe-côte n’est peut-être pas l’échauffement le plus pratique dans tous les sports mais il peut constituer une bonne séance de décrassage pour tous. La séance de décrassage est un moyen de nettoyer votre organisme, en particulier vos muscles, de toutes les toxines accumulées par la répétition d’efforts à haute intensité. Ces efforts répétés ont créé un déchet, l’acide lactique, qui se forme dans les cellules privées d’oxygène. Effectuer le décrassage dans un milieu aquatique permettra une bonne récupération tout en profitant des bienfaits de la mer sur notre organisme.

En résumé, nous pouvons constater que le longe-côte est à l’origine un sport inventé en complémentarité de l’aviron. Cependant, il est vite devenu un sport à part entière. Il est utile pour muscler la quasi-totalité de son corps en douceur, pour s’échauffer ou effectuer un décrassage. Il se pratique à tout âge et est très apprécié par bon nombre de sportifs.

Voici ce que peut vous apporter le longe-côte :

  • Profiter des bienfaits de la mer (peau, rythme cardiaque, circulation sanguine…)
  • Permet de vous muscler tout en douceur (bras, épaules dos…)
  • La marche aquatique peut servir de séance de décrassage.

La publication a un commentaire

  1. Favreau Laurent

    Très bon article
    Complètement en accord avec les conseils promulgués par les moniteurs des « Poulpies « aux Sables D’olonne

Laisser un commentaire